- CNews Montpellier Plus - http://www.cnewsmatin-montpellierplus.fr -

DANS LES RUES DE LA PANACÉE

Posted By admin On 29 juin 2019 @ 4 h 48 min In Actus | No Comments

En miroir des “100 artistes dans la rue”, la Panacée a confié ses salles au curateur Hou Hanru et à soixante artistes.
Entrer dans les salles blanches, calmes et sécurisantes du musée de la Panacée, à Montpellier, et s’y retrouver projeté(e) dans une rue, puis dans des dizaines de rues du monde entier. Y voir défiler au rythme saccadé d’un projecteur de diapositives, les corps endormis de sans-abri et se mettre au ras du sol avec eux (Francis Alÿs). Déambuler entre les écrans et voir de vidéo en vidéo, des acrobates se jouer de l’espace urbain dans l’indifférence ou sous les regards étonnés des passants (Zhou Tao). Croiser juste à côté cet homme qui roule au sol pour avancer, derrière un groupe, dans les rues de San Francisco (Lin Yilin). Sentir l’odeur du goudron en traversant le couloir et découvrir que les incrustations métalliques qui y ont été faites et qui renvoient la lumière en traits d’or et d’argent, sont les traces de chats écrasés dans une rue lointaine (Zhao Zhao).

La soixantaine d’artiste conviés là par Hou Hanru, directeur du Maxxi, musée national des arts du XXIe siècle à Rome (l’exposition y a d’abord été présentée, avant d’être adaptée à Montpellier), font naviguer entre l’ordre et le bouleversement, l’individu et le groupe, le mouvement commun et l’exclusion.

Dans ces rues “où le monde se crée”, chaque œuvre mérite que l’on s’y attarde. Parfois, l’observation peut faire surgir le rire. Comme lorsqu’apparaissent à l’écran ces robots aspirateurs ronds surmontés de poules circulant dans les gravats de maisons détruites… Image absurde de l’artiste chinois Cao Fei ? Vidéo qui raconte la brutalité d’un Pékin en pleine transformation urbaine.

Derrière de nombreuses œuvres de la vaste salle 5, ce sont des luttes politiques et sociales qui viennent interpeller les visiteurs. Munis de l’indispensable livret de visite, ils s’enfoncent dans les rues que la Panacée leur ouvre à chaque pas. Des rues bruyantes. Des rues violentes. Des rues paisibles. Tour à tour humaines et inhumaines. n

CAROLINE FROELIG

cfroelig@midilibre.com
Flavio Favelli détourne des néons publicitaires.

PHOTOS GIACOMO ITALIANO


Article printed from CNews Montpellier Plus: http://www.cnewsmatin-montpellierplus.fr

URL to article: http://www.cnewsmatin-montpellierplus.fr/2019/06/29/dans-les-rues-de-la-panacee-20793

Copyright © 2013 Direct Matin Montpellier Plus. Tous droits réservés.