Direct Matin Montpellier Plus

29-06-2019

CHEFS-D’ŒUVRE CONCEPTUELS

La collection internationale du Japonais Yasuharu Ishikawa inaugure l’Hôtel des collections : « Distance intime ».
L’exposition Distance intime. Chefs-d’œuvre de la collection Ishikawa, qui inaugure l’Hôtel des collections, met en scène 44 œuvres de 17 artistes internationaux. Leader industriel du prêt à porter au Japon, Yasuharu Ishikawa a récemment constitué une importante collection à dominante conceptuelle, des années 1960 à nos jours.

Ses choix sont radicaux y compris pour les stars. Adulé pour ses peintures sophistiquées, Gerhard Richter est ici représenté par une froide structure en panneaux de verre. De Lawrence Weiner, connu pour ses phrases murales, on voit une peinture minimaliste. Situés au cœur de l’exposition, les Date Paintings de On Kawara, marqueurs épurés de l’écoulement du temps, sont la pierre fondatrice d’une collection qui ne fait pas dans la facilité.

Les œuvres des jeunes générations sont moins bridées. Une spectaculaire pluie de flèches de Ryan Gander, évocation d’une joute verbale, accueille le visiteur, ensuite ébloui par le « Mur du développement » de Liam Gillick. Les bannières de Danh Vo, cartons d’emballage dorés à la feuille (une métaphore de l’émigration), se déploient en suspension.

L’art vidéo occupe une place prépondérante dans la collection, mettant notamment en valeur Pierre Huyghe, artiste français à forte renommée internationale. Ses préoccupations sont écologiques. Huyghe est aussi l’auteur de l’étrange Zoodran 4, sculpture brancusienne occupée par un bernard-l’hermite, plongée dans un aquarium. Le recours aux médiateurs – ils sont nombreux – est indispensable pour mieux saisir le sens des productions.

RÉCITS PERSONNELS

« Les œuvres de la collection Ishikawa forment une continuité dans laquelle transparaît une transition chronologique entre le caractère “hermétique” de l’art conceptuel vers un art certes toujours ambigu, mais plus intime » explique Yuko Hasegawa. La directrice du MOT (Musée d’Art Contemporain de Tokyo) assure le commissariat de l’exposition.

Le titre Distance intime indique donc qu’une dimension émotionnelle, des récits personnels, affleure sous la neutralité des pièces. Ainsi les deux ampoules enlacées de Felix Gonzalez-Torres évoquent un couple fragilisé par le sida, bientôt séparé par la mort, mais uni par une intensité lumineuse. n

J.-M. G.

Hôtel des collections jusqu’au 29 septembre (12h/22h, fermé le lundi, 8€, réduit 5€, gratuité sous conditions)
Vidéo et tambour modifié d’Anri Sala.

M. E.

  • Immo Vente
  • Immo Location
  • Auto
Investissement ! À la lucarne de l T3103 000 € Marseille 13eme
Céret : situé au 3ème et dernier étage d T4 et plus370 000 € Ceret
Belle villa rénovée en 2009 de 115 m² sur environ 300 m² de terrain, située sur les falaises avec un [...] Maisons / Villas435 000 € Le cap d agde
BORDEAUX 890 Euro Appartement 2 pieces etat neuf 45 m². Comprenant un sejour, une cuisine, chambre s [...] T2890 €Bordeaux
BORDEAUX 850 Euro T2 meuble en tres bon etat 43 m². Comprenant un sejour, une cuisine equipee, 1 cha [...] T2850 €Bordeaux
LIBOURNE 600 Euro charges comprises appartement 3 pieces renove. Comprenant un sejour, une cuisine i [...] T3600 €Libourne