Direct Matin Montpellier Plus

06-02-2019

« IL FAUT PASSER À L’ACTE »

J’ai l’ambition de rassembler tous les écologistes. Ceux qui sont dans l’écologie politique mais aussi, au-delà, ceux qui peuvent se retrouver sur un projet écologiste pour la ville. On a vu, lors de la dernière marche pour le climat, qu’il y a une prise de conscience de l’urgence à agir ; que les citoyens sont lassés de voir que l’écologie est sacrifiée au nom de l’intérêt économique. Je crois que le déclic, ça a été la démission du gouvernement de Nicolas Hulot. à Montpellier en tout cas, cette mobilisation est montée crescendo.

Mais ce mouvement s’inscrit au-delà d’EELV. Cela dit, on a besoin de tout le monde, il faut rassembler. Je propose cette démarche et je ne suis pas inquiet, elle va s’imposer. Il y a urgence à dépasser les clivages politiques. Les citoyens veulent passer à l’acte, changer les choses.

C’est justement au niveau local que l’on peut commencer à bouger les lignes, commencer à réaliser la transition énergétique. Il faut porter une écologie de solutions, des propositions concrètes qui vont améliorer la qualité de vie. Il est temps de passer à l’acte.

Mais Montpellier a des atouts, elle pourrait même être pionnière en matière d’écologie avec tous ses chercheurs qui ont été distingués par le classement de Shanghai. On a les compétences, la géographie qui le permet, l’envie citoyenne. Il faut juste arrêter de livrer la ville à la spéculation immobilière : Cambacérès, les 600 logements à Montcalm. Arrêtons l’étalement urbain pour aider à la rénovation énergétique par exemple : 37 000 logements datent d’avant 1975, ce sont des passoires thermiques. Il faut aussi travailler sur les énergies renouvelables ou les transports. ça, c’est un dossier en panne. La ligne 5 de tramway aurait dû être finie et, sur le vélo, ce n’est qu’une politique de communication.

Je nourris des réflexions, par exemple sur la santé et le bien-être, qui peuvent aussi être des axes sur lesquels on construit un développement économique, en travaillant entre autres sur les circuits courts. Je pense vraiment qu’on peut imaginer une ville pionnière. Mais ce projet, il faut le construire, en rassemblant les acteurs, en proposant des ateliers de travail thématiques, en rencontrant les Montpelliérains pour confronter notre vision aux besoins dans les quartiers. Il faut d’ailleurs retrouver l’écoute des citoyens.

Ce fut une grave erreur stratégique. Mais j’étais député, je ne pouvais pas abandonner mon mandat.

Roumégas se dit prêt pour 2020.

  • Immo Vente
  • Immo Location
  • Auto
IAD France - Emmanuel TARDIEU (06 25 47 41 51) vous propose : A Brulain pavillon de 2009, de 108 m²  [...] Maisons / Villas149 500 € BrÛlain
IAD France - Nelly BRUNET (06 40 97 29 70) vous propose : NBR-REF : 641649 - Bienvenue à ARS, situé  [...] Maisons / Villas163 500 € Cognac
IAD France - Sophie ZARARAI (06 65 61 47 59) vous propose : Coup de coeur assuré pour ce magnifique  [...] T2209 000 € Villenave-d'ornon
SAINTE-FOY-LA-GRANDE T3 refait a neuf 500 Euro charges comprises de 77 m². Comprenant une entree, un [...] T3500 €Sainte-foy-la-grande
À louer Maison T2 bis BORDEAUX, 820 Euro, Bon etat, 60 m², Sejour, 2 chambre (s) DL 05 56 01 80 01 F [...] Maisons / Villas820 €Bordeaux
IAD France - Elodie PEREKRESTOW (07 60 62 01 84) vous propose : LOCATION / RUE YVER / APPARTEMENT T2 [...] T2395 €Niort