- CNews Montpellier Plus - http://www.cnewsmatin-montpellierplus.fr -

UN MARCHÉ DE NOËL EN DEMI-TEINTE

Posted By admin On 14 décembre 2018 @ 4 h 55 min In Actus | No Comments

De l’avis général, la fréquentation est en baisse au marché de Noël de Montpellier. Au fil des chalets installés sur l’Esplanade, le constat est le même : « C’est un mercredi calme. Il y a du monde mais moins que les autres années. » De là à relier ce fléchissement aux événements meurtriers qui se sont produits mardi soir à Strasbourg, il y a un pas que beaucoup ne franchissent pas, faute d’un recul suffisant.

Certes, la fusillade – vraisemblablement une attaque terroriste – qui a endeuillé la capitale alsacienne est dans tous les esprits mais la multiplication des attentats sur tout le territoire de l’Hexagone engendre aussi un fatalisme avec lequel il faut vivre.

« Aujourd’hui est aujourd’hui et demain, on verra, indique Michaël, qui tient la boutique de chocolats Amandeous. Je suis triste pour ceux à qui c’est arrivé mais j’espère que les gens vont quand même continuer à en profiter et ne pas s’arrêter de vivre. »

D’autant que, pour beaucoup, les explications sont multifactorielles. « C’est vrai que c’est un peu calme pour un mercredi mais il y a aussi les paramètres de la pluie et du froid, reprend Stéphanie, à la taverne du Père Noël. « Il y a le mouvement des “gilets jaunes” également qui décourage de venir faire ses courses en ville, poursuit Jean-Pierre, qui vend châles, bonnets et bérets. Et, peut-être, l’attrait de la nouveauté qui n’y est plus. »

Les clients ont « adapté leur façon de faire les courses à la situation, reprend Michaël. Il y a beaucoup moins de monde le samedi et plus le soir. » Même son de cloche chez Azaël et ses sculptures en papier.

En surveillant son petit Ismaël qui s’amuse sur un manège, Rachel avoue avoir hésité un instant à venir ce mercredi, à la suite de l’épisode strasbourgeois : « On sait que ça peut arriver n’importe où, n’importe quand. Mais il faut relativiser et je ne veux pas que mon fils grandisse avec cette crainte permanente. Il nous faut continuer à sortir, à vivre. »

Du côté de la sécurité, au poste de secours de la FFSS (Fédération française de sauvetage et secourisme), tenu par les bénévoles d’Aqualove sauvetage, « on n’a pas mis de dispositif particulier en place lié à Strasbourg, explique Léo, puisque, depuis 2015, il existe un tel protocole pour organiser la chaîne des secours et répondre à ce type d’événements. »

Idem du côté de Sécurité 34, qui contrôle les entrées : « On n’a pas reçu de consignes supplémentaires mais elles sont déjà très strictes quant à l’accès. » Tout juste, « un briefing ce matin (mercredi, NDLR) avec la police ».

Signe des temps, « les jeunes se plient volontiers aux contrôles. On voit qu’ils ont grandi avec cette menace. »

Des clients moins nombreux dans un climat délicat.


Article printed from CNews Montpellier Plus: http://www.cnewsmatin-montpellierplus.fr

URL to article: http://www.cnewsmatin-montpellierplus.fr/2018/12/14/un-marche-de-noel-en-demi-teinte-20540

Copyright © 2013 Direct Matin Montpellier Plus. Tous droits réservés.