- CNews Montpellier Plus - http://www.cnewsmatin-montpellierplus.fr -

DÉLICATE CONCERTATION À OVALIE

Posted By admin On 12 décembre 2018 @ 4 h 55 min In Actus | No Comments

De malentendus en incompréhensions. Dans une salle du GGL stadium fréquentée par environ 300 personnes, Philippe Saurel a eu fort à faire lors de la dernière réunion publique autour de la future ligne 5 du tramway montpelliérain. D’abord pour repréciser l’ordre du jour. « Il n’est pas question de concerter le tracé qui a été voté en conseil de métropole ! » Les flyers distribués dans les boîtes aux lettres évoquaient pourtant « une concertation sur la modification du tracé de la ligne 5 de tramway entre l’avenue de Vanières et le rond-point Paul-Fajon ».

Puis, l’édile a répété les délais incompressibles « des discussions avec les propriétaires, des négociations, des compensations. Les citoyens se défendent. On ne peut pas dire : “La ligne, je décide ça et je la plante là.” Il n’y a que les malades qui disent cela. Ou bien alors ceux qui n’ont jamais rien fait. »

Projection après projection détaillant l’insertion des rails dans la voirie (rue des Chasseurs, route de Lavérune, boulevard Paul-Valéry), Philippe Saurel a choisi un déroulé à la sobriété technique. Confirmant, au passage, le coût global de 400 M€ pour 15 km (soit 26,6 M€ du km). « Le but est de trouver des matériaux sympas, faciles à utiliser, durables et qui permettent l’évacuation des eaux pluviales. Je vais modifier le choix des dalles fait pour les quatre premières lignes. Il va falloir que nous réfléchissions à installer les rails de la ligne 5 sur des traverses en béton. »

Puis est arrivé le point de rupture. Cette colère de plusieurs habitants des rues Christian-Benezech et Pierre-Bouyeron, dans lesquelles la ligne 5 doit passer sur deux voies, avec un usage mixte de la plateforme « comme sur l’avenue de Lodève ». Étonnement d’une première dame : « Des gens en rez-de-chaussée vont donc se retrouver nez à nez avec un tram ! C’est problématique. Nous n’avons pas été concertés. » Philippe Saurel de rétorquer d’abord que « tout a été discuté ».

Nouvelle contre-attaque d’un riverain de la rue Pierre-Bouyeron aux immeubles sortis de terre ces derniers mois. « Vous avez fait voter par la Métropole un tracé sur une rue qui n’existait pas officiellement avant l’été dernier ! » Philippe Saurel s’en est agacé. « Mais je ne vais pas remettre en cause toute la ligne 5 ! Cela fait déjà deux ans que l’on concerte. »

Nouvelle voix discordante dans la salle. « Peut-être découvrez-vous aujourd’hui les problèmes rues Benezech et Bouyeron ? Les habitants s’en excusent. Mais il y a matière à se poser des questions. Les largeurs de ces artères (5 m, NDLR) ne sont pas adaptées au tramway. Pourquoi ne pas plutôt passer par la rue Quinze-de-France en empiétant sur le parking annexe du GGL stadium ? Pourquoi ? »

Devant l’insistance, Philippe Saurel a fini par lâcher : « J’ai entendu. Je vais regarder. » Insuffisant pour d’autres riverains de ces fameuses rues. Qui, revenant à la charge, ont obtenu un rendez-vous matinal dans le bureau du maire, au huitième étage de l’hôtel de ville. « Vous serez quatre à venir me voir samedi 15 décembre à 8 h 30 ! » Fermez le ban.

Le maire et président de Métropole a dû argumenter avec vigueur.


Article printed from CNews Montpellier Plus: http://www.cnewsmatin-montpellierplus.fr

URL to article: http://www.cnewsmatin-montpellierplus.fr/2018/12/12/delicate-concertation-a-ovalie-20529

Copyright © 2013 Direct Matin Montpellier Plus. Tous droits réservés.