- CNews Montpellier Plus - http://www.cnewsmatin-montpellierplus.fr -

L’HISTOIRE DE 1984 À 2002

Posted By admin On 26 juin 2018 @ 4 h 57 min In Actus | No Comments

Après son beau Mondial 82, la France est attendue au tournant chez elle pour son Euro. C’est un premier match poussif et tendu au Parc des Princes pour les Bleus que la France remportera 1-0. Platini ne marque pas le plus beau but de sa carrière mais sa frappe détournée du droit lui permet d’inscrire son 27e but en sélection et de battre le record de Just Fontaine. Durant ce match épique de nervosité, Manuel Amoros, le Nîmois de naissance formé au Galia Club de Lunel, pète carrément les plombs et pourrit son Euro. Victime d’une petite faute de Jan Lauritzen, il se retourne et… coup de boule. Il sera exclu, prendra trois matches de suspension et verra Domergue lui piquer sa place de titulaire indiscutable.

La compétition se déroule conjointement en Belgique et aux Pays-Bas. La France est championne du monde en titre mais on la sent beaucoup plus forte individuellement et collectivement. Elle lance son Euro à Bruges par une victoire nette et sans bavure 3-0. Zinedine Zidane est à son apogée et il sera irrésistible durant toute la compétition. Un autre joueur est en train de prendre définitivement son envol vers les cieux. Servi par Zidane, Thierry Henry inscrira le deuxième but français somptueux d’un rush de 50 m dont il gardera la recette tout au long de sa carrière terminant à la finition par sa spéciale plat du pied. Le début de sa signature. Peter Schmeichel ne peut que constater les dégâts. La machine tricolore est lancée. Les Bleus seront champions d’Europe, dans la douleur, en demi-finale face au Portugal et en finale face à l’Italie, mais avec un jeu flamboyant durant la compétition.

La France est championne d’Europe et championne du monde en titre lorsqu’elle débarque en Corée. Zidane, blessé à la cuisse, n’a pas joué les deux premiers matches. La France doit absolument battre le Danemark lors du dernier match de poule pour croire au miracle. Mais Zidane, sur une jambe, finit le nez dans le gazon. Desailly, capitaine critiqué, touchera la transversale de la tête, le 4e montant touché par les Bleus en trois matches. Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas… La France sera battue 2-0 et tombera de son piédestal.


Article printed from CNews Montpellier Plus: http://www.cnewsmatin-montpellierplus.fr

URL to article: http://www.cnewsmatin-montpellierplus.fr/2018/06/26/lhistoire-de-1984-a-2002-20408

Copyright © 2013 Direct Matin Montpellier Plus. Tous droits réservés.