- CNews Montpellier Plus - http://www.cnewsmatin-montpellierplus.fr -

LE DÉBAT SANS FAIM

Posted By admin On 6 juillet 2017 @ 4 h 56 min In Actus | No Comments

Avec « Ma cantine autrement », la Ville a lancé un vaste projet d’optimisation dans ses 84 restaurants scolaires.
À la cantine, Alice et Antoine se régalent. Pierre, le chef, compose ses menus de saison, des viandes, des laitages et des poissons issus de producteurs bio de la région. Pierre est fier de son métier d’autant que les enfants se montrent plein d’appétit…. On est loin de cette vision naïve et idéale, mais Ma cantine autrement, pensée par Isabelle Marsala, Vincent Haluska et Luc Lignon, à la réussite éducative de la Ville, pourrait s’en rapprocher, en faisant .

L’histoire du riz camarguais ou des pommes racontée aux enfants à la cantine

Avec le réaménagement de la cuisine centrale à l’horizon 2020, dotée de sa propre légumerie – quand les bouches à nourrir flirtent avec les 12 000 au quotidien, Isabelle Marsala se félicite de Un peu de bon sens, beaucoup de renouvellement dans les marchés et de pédagogie : le projet est séduisant.
Véhiculer un message, une histoire en rapport avec le produit, voilà qui les fait dévorer en pleine conscience et assure la déléguée qui déjeune une fois par mois dans l’un des 84 restaurants scolaires.

Point crucial, se recentrer sur la production locale (lire ci-dessous). , explique Luc Lignon, directeur de la politique alimentaire depuis deux ans et dont la première surprise aura été de constater
Et ce n’est pas parce qu’on allotit que ce serait plus cher. 2019 verra ainsi l’intégration de viandes labellisées et de produits laitiers bio.

Un gaspillage qui s’élevait à un demi-million d’euros

Bien que à la mise en place, la réservation anticipée a aussi exercé des effets positifs sur ce gaspillage qui envoyait plus d’un millier de plateaux à la poubelle chaque jour. , estime Isabelle Marsala. 90 % des familles parviendraient à s’inscrire correctement, intégrant l’idée que

Aujourd’hui, les quelque 200 repas qui ne trouvent pas preneurs sont donnés à l’association Saint-Vincent-de-Paul. souffle Isabelle Marsala qui ne s’arrêtera pas en si bon chemin. Huit écoles en construction auront leur self-service.Plus de fluidité donc moins de bruit et de stress, plus d’autonomie donc plus de responsabilisation, pour elle, il n’y a qu’un principe qui vaille, Pour ne pas reculer.

VALÉRIE MARCO
Vincent Haluska, Isabelle Marsala et Luc Lignon, travaillent sur le projet « Ma cantine autrement » depuis 2015.
VM


Article printed from CNews Montpellier Plus: http://www.cnewsmatin-montpellierplus.fr

URL to article: http://www.cnewsmatin-montpellierplus.fr/2017/07/06/le-debat-sans-faim-19852

Copyright © 2013 Direct Matin Montpellier Plus. Tous droits réservés.