Direct Matin Montpellier Plus

20-12-2016

UN PATCHWORK DE HIP-HOP

Les murs de l’Opéra Berlioz s’en souviennent encore. Début 2015, quand Mourad Merzouki vient créer l’illusion avec « Pixels » où les danseurs sont immergés dans un espace numérique piloté à distance, mouvant et très « casse-gueule », il permet à tout un public d’explorer sa propre liesse. Et pour le même prix de constater sa capacité à s’épancher sans GPS, dans l’expression d’une joie dictée par le seul coup de génie du chorégraphe. A l’invitation de Montpellier Danse, Merzouki donne deux nouveau rendez-vous, comme à son habitude, en un lieu indéfini qu’il situe « à la croisée des arts » et un autre plus couru qu’est l’Opéra Berlioz. Avec Répertoire #1, il tisse entre-elles « neuf pièces chorégraphiques qui ont bousculé le paysage de la danse hip-hop en France ». Non par nostalgie -ni dans le but (plombant d’avance) de nous fourguer une rétrospective, pas même « un making-of ou un zapping »-, mais par cette « nécessité du collectif », une urgence qui secoue en permanence Merzouki, par cercles concentriques du dedans vers le dehors ! « Il faut valoriser ce répertoire-là, montrer ce qu’il a apporté et généré dans le monde de la danse. En trente ans, le hip-hop a pris des risques, s’est renouvelé tout en restant accessible. On disait alors que ce serait un mouvement éphémère, mais quand on a vu ce qu’il a provoqué dans les quartiers, on a redoublé d’efforts, le matin, on s’est levé plus tôt, on a foncé ! »
À ceux qui s’imaginent que le hip-hop date d’avant-hier, Merzouki répond qu’il forme « un patrimoine constitué de chorégraphes qui ont apporté chacun leur démarche, leur rapport au corps ». En ce qui concerne ce môme du quartier, un patrimoine génétique. Le spectacle se compose de cinq pièces : Douar de Kader Attou, Urban Ballet et Bliss d’Anthony Egéa, Têtes d’affiches de Bouba Landrille Tchouda, In the Middle de Marion Motin, auxquelles viendront s’ajouter les créations de Mourad Merzouki que sont Dix versions, Terrain vague, Tricôté et Agwa. Le chorégraphe explique qu’il est allé chercher « un extrait en chacune d’elles » créant lui-même le lien, grâce à la confiance des chorégraphes, « des copains ! », se marre-t-il, qui ont tout de même validé « le rendu ». L’idée étant « de faire en sorte que le spectateur puisse passer d’une écriture à une autre sans qu’il y ait de rideau, un entracte ou une quelconque interruption ». Demain sera la 20e représentation pour la troupe de trente danseurs que Merzouki dit avoir réunis quasiment par miracle. « C’est tellement rare aujourd’hui d’être aussi nombreux sur un même projet. » Pas si sûr, nous serons plusieurs centaines à le partager avec lui, dès ce soir.
Valérie Marco
Corum, Opéra Berlioz. Ce soir et demain, 20 h. 5 à 35 €. 0 800 600 740.

  • Immo Vente
  • Immo Location
  • Auto
AQUITAINE et CHARENTES recherche VIAGERS LIBRES OU OCCUPES. Etude personnalisée et gratuite par votr [...] Maison0 € Bordeaux
 Dans la Résidence Les Terrasses de Capeyron composée de 31 appts avec loggia et parking en sssol. T [...] T3205 000 € Merignac
HAUT, à partir de 30.000€, 4 terrains viabilisés de 1500 à 2200.m2, belle vue /montagnes, calme, éco [...] Terrains0 € Bosdarros
LE CLOS DES FILETS BLEUS - Appartement PONT L ABBE 29120 PONT L ABBE. Dans résidence pavillon [...] T3440 €Pont l abbe
LES VOILES DE LA FAIENCERIE - Appartement BORDEAUX 33000 BORDEAUX - Dans résidence neuve au c [...] T3814 €Bordeaux
LE CLOS DE ROXANE - Appartement BERGERAC 24100 BERGERAC - Le Clos de Roxane Maison de type 4 compren [...] T3602 €Bergerac