Direct Matin Montpellier Plus

14-12-2016

PLAISIRS TRANSGRESSIFS…

Ne pas toucher. S’il est un interdit fondamental dans les musées, c’est bien celui-ci, qui oblige le visiteur dont la saine curiosité, ou ‘pire’ : la belle émotion, réclame le contact, à s’essayer à l’impossible, comme la fameuse caresse du regard… Avec sa nouvelle exposition, L’art et la matière, le musée Fabre bouscule donc un sérieux tabou, et même qu’il chamboule nos repères, en nous invitant à découvrir l’art en le touchant véritablement, enfin !
« Depuis longtemps, le musée Fabre se préoccupe de son accessibilité pour les visiteurs en situation de handicap, ou empêchés. Le ministère de la Culture nous a d’ailleurs décerné le prix Patrimoine pour tous en janvier dernier », explique Michel Hilaire, conservateur général et directeur. « Nous voulions aller plus loin, proposer donc une exposition complète et inédite basée essentiellement sur le sens du toucher, qui ne s’adresse pas exclusivement aux personnes aveugles ou malvoyantes. » Pour affirmer clairement son ambition, le musée a positionné sa nouveauté dans l’atrium Richier, en ouverture du parcours à travers ses collections. Impossible de passer à côté, et d’ailleurs qui le voudrait ?
Quatre étapes… et plus
Conçue comme un parcours initiatique en quatre étapes, depuis l’éveil des sens jusqu’à l’acquisition de connaissances, l’exposition commence par Voir autrement, une introduction dans l’obscurité qui sensibilise aux différentes perceptions de la sculpture (témoignages vidéo d’enfants, visiteurs, artistes, experts, voyants et non-voyants), offre une première approche du toucher (avec une rampe tactile de différentes matières) et enfin propose un premier moulage. Casque sur les oreilles, en suivant les consignes de l’audioguide, le visiteur « verra de ses propres mains » le portrait de François-Xavier Fabre, fondateur du musée. Ainsi préparé, il peut rejoindre la « galerie de sculptures à toucher » proprement dite, qui réunit sept moulages de splendeurs (sur socle tournant, pour n’en rien louper) issues du fonds Houdon du musée montpelliérain mais également du Louvre partenaire, pour un panorama exemplaire de l’Antiquité au XXe siècle. Parions sur un beau succès palmaire de la frileuse callipyge de L’hiver de Houdon… Tout à côté, mais mille lieux de ces triviales considérations, la section Toucher avec son corps dédiée au jeune public lui permettra d’affiner son expérience de la sensation tactile. Enfin, L’atelier du sculpteur est un autre espace didactique et ludique qui offre de découvrir les matériaux, les outils et les techniques de l’artiste.
Mais ce n’est pas tout ! Pour compléter l’événement, le musée Fabre a eu en effet la riche idée d’insérer la série Les Aveugles (1986) de Sophie Calle dans ses collections permanentes, et de le faire avec un sens de l’à-propos passionnant, voire bouleversant. L’idée de l’artiste : rencontrer des aveugles de naissance et leur demander ce qui est pour eux leur « image de la beauté » et la photographier. Au bout, tout au bout, au milieu d’œuvres supports/surfaces : « Le beau, j’en ai fait mon deuil. je n’ai pas besoin de la beauté, je n’ai pas besoin d’images dans le cerveau. Comme je ne peux pas apprécier la beauté, je l’ai toujours fuie. » Quelle photo pour accompagner ce témoignage ? Aucun. Rien. Que le mur. Blanc. On touche du doigt quelque chose, là, non ?
Jérémy bernède

  • Immo Vente
  • Immo Location
  • Auto
Terrain à bâtir à Lavalette (11290) un des deniers lots superbement placé en hauteur , création d Terrains51 500 € Lavalette
Terrain à bâtir à Trèbes (11800) cette parcelle de 512 m2 parfaitement exposée et avec une zone non  [...] Terrains57 000 € Trèbes
Terrain à bâtir à Alzonne (11170) ALZONNE à 10 minutes de Carcassonne, petite ville avec commerces,  [...] Terrains39 900 € Alzonne
LES JARDINS D T3513 €Bidart
LE PATIO DES COTONNIERS* - Appartement LANTON 33138 LANTON- Dans résidence récente et  [...] T3701 €Lanton
PRIMA NOVA - Studio BREUILLET 91650 BREUILLET - Résidence neuve proche du centre-ville riche  [...] T3545 €Breuillet